Extraits 

J’ai goûté lors de temps de louange personnelle, mais surtout durant des moments d’adoration collective à un avant-goût de plénitude du ciel sur la terre.

“tu es le Saint, Tu sièges au milieu des louanges”

Ps. 22

En outre, suite à un diagnostic de cancer du sein bilatéral le 13.08.2018, après l’opération des 2 tumeurs heureusement sans métastases, j’ai été conduite par conviction à louer le Seigneur plus particulièrement durant les traitements de chimiothérapies (16 au total).

Extrait d’une de mes lettres de nouvelles

Pourquoi la louange et l’adoration partagée avec vous qui n’êtes pas tous d’obédience chrétienne ? Parce que cela fait partie intégrante de mon identité et de ma personnalité, de mon appel-vocation depuis environ 40 ans … Durant ces dernières années, j’avais reçu ces mots dans mon cœur comme du Seigneur : « Que ma louange soit incarnée … » mais depuis l’annonce de cette maladie, j’ai eu la conviction qu’il fallait que je chante ces louanges (***) ! Pas chanter pour chanter mais Le louer et L’adorer et vous partager ce chemin vers la rémission complète ponctuée de ces cantiques.

Comme certains le savent déjà, j’ai accepté comme mon Sauveur le Seigneur Jésus dans ma vie à l’âge de 9 ans mais déjà petite, j’aimais tant louer le Seigneur et chanter des hymnes et cantiques avec mes parents, ma famille et mes amis. C’est ma manière à moi de puiser en Lui toutes les sources et ressources tout en fixant les yeux sur Lui. De combattre, Lui témoigner ma reconnaissance et également de vous bénir. En Le louant, je manifeste ma joie pour l’amour de Dieu, l’amour de mon mari, de ma Maman, mon frère, ma témoin Christina et son mari Didier, les membres de notre cellule de communion fraternelle, l’affection de tous mes frères et sœurs en Christ, et votre amitié, votre soutien moral, vos gestes d’attention.

Mes lettres de nouvelles privées comporteront donc toujours ces bénédictions spirituelles envers vous et les vôtres. Si vous ne désirez plus recevoir de mes nouvelles, je comprendrai et vous n’aurez qu’à m’envoyer un mail et je ne vous inclurai plus dans ma mailing list personnelle.

Vous êtes des centaines à avoir manifesté votre soutien, dès lors, je n’ai pas écrit une lettre personnalisée pour chacun d’entre vous. En revanche, je réponds à chacun du mieux que je peux sous messenger, whatsapp, mail etc.

(***) La louange au coeur du combat spirituel: la parole qui secoue les fondations!
La ville barricadée c’est bien cette situation dont personne ne peut sortir, sans issue pour les hommes, selon qu’il est écrit: « La ville de Jéricho avait soigneusement fermé toutes ses portes et s’était barricadée derrière, par peur des Israélites. Plus personne n’entrait ni ne sortait par ses portes.1» De même dans cette histoire, l’Eternel dit à Josué: « Sept prêtres portant chacun un cor…précéderont le coffre de l’alliance… Quand le peuple les entendra produire, avec leur cor, un son prolongé, tout le monde poussera un grand cri, et les remparts de la ville s’écrouleront sur place. » Josué 6.5

C’est alors qu’Israël louait l’Eternel, que les murs de Jéricho sont tombés. Le Seigneur montre par là qu’il est le Saint qui siège sur ton trône, au milieu des louanges d’Israël.

C’est dans le climat de louange d’un cœur répandu devant Lui, que le Seigneur Jésus établit sa demeure. Dans un cœur qui demeure dans la communion avec Christ, Christ demeure.

La louange: une puissance contagieuse.

La louange n’est pas juste une bénédiction parce qu’elle secoue les fondations des obstacles qui se dressent devant moi comme des murailles pour les pulvériser, mais en ce que la puissance déployée dans cette atmosphère est communiquée à mon entourage. Lorsque Dieu vient établir sa présence dans l’atmosphère de louange, il bénit non seulement celui qui chante les louanges de Dieu, mais aussi ceux qui l’écoutent.

« Les maîtres de l’esclave…se saisirent de Paul et de Silas… On les roua de coups et on les jeta en prison… Vers le milieu de la nuit, Paul et Silas priaient et chantaient les louanges de Dieu. Les autres prisonniers les écoutaient. Tout à coup, un violent tremblement de terre secoua la prison jusque dans ses fondations. Toutes les portes s’ouvrirent à l’instant même et les chaînes de tous les prisonniers se détachèrent. » Actes 16.19-26

Il ne s’agit pas juste des chaines de Paul et Silas, mais aussi de celles de TOUS les prisonniers qui les écoutaient. Ici encore, tel à Jéricho, les fondations de la prison furent secouées et la puissance communiquée s’est déployée vers tous ceux qui se trouvaient dans cette atmosphère. Par votre chant, c’est l siège de Dieu qui s’établit. Il libère non seulement votre cœur, mais aussi les cœurs de tous de ceux qui vous écoutent.

Extraits tirés de http://inchristourhope.over-blog.com/la-louange-au-coeur-du-combat-spirituel-la-parole-qui-secoue-les-fondations

 

Photo credit : Muriel, le 31.12.2018 à Lutry