La CIISE, Communauté Internationale Interface entre le Séculier & l’Eglise (CIISE)

(Par « Eglise », nous entendons l’ensemble des cellules de cet organisme : les églises, les  assemblées et communautés locales & les organisations chrétiennes).

La CIISE, née suite à une image forte et d’autres visions que Muriel a reçue, portée d’abord par 12 frères et soeurs dans la prière et l’intercession au sein de la ViiC. Mise entre parenthèses suite au départ en mars 2016 de son Papa mais toujours blottie au fond de son coeur et à l’esprit, c’est le 15 juillet 2018, un matin, que Muriel s’est réveillée avec la conviction qu’elle devait créer cet organisme pour poursuivre les rencontres organiques

  • au sein du monde chrétien
  • tout en étant en lien pour encourager aussi ses contacts qui le souhaitent dans le monde séculier depuis 22 ans ici en Suisse, d’abord à la maison.

Objectifs prioritaires

  1. servir au mieux les uns et les autres, trouver des solutions concrètes (modèles organisationnels et économiques à mutualiser et/ou brainstormer des nouvelles méthodes de financements et d’entraide, etc)
  2. incarner sa portion de vision « Oneness of the Body of Christ »
    • A cet égard, Muriel a rédigé une première mouture d’ essai. Une lettre ouverte est adressée aux frères et soeurs membres de l’Eglise. Ce document est itératif et est transmis sur demande après que vous m’en demandiez le mot de passe et que je valide votre demande. Il est en effet en cours de relecture et de réécriture et devrait être complété par d’autres frères et soeurs.

La CIISE a pour vocation les points suivants :

  1. établir le 1er Institut organique de recherche, développement, de veille et d’actions opérationnelles par alliances avec des individus et/ou des groupes organiques et/ou des institutions que Muriel rencontre sur le chemin
  2. mener depuis fin 2014 des réunions informelles
  3. dès 2018, décliner de manière plus formalisée des travaux, des observations, entre autre :
    • rédiger des essais ou des livres, ainsi que des études en recherche et de développement
    • donner des formations sur la création et le déploiement des écosystèmes, de communautés et de réseaux
    • organiser des réunions sur les modèles de relations et d’entraide inclusive entre les 2 univers : séculier et chrétien
  4. co-créer une communauté en construisant du dialogue, des partenariat et des alliances grâce à des 
    • rencontres informelles et organiques de mises en relations & d’introductions des contacts
    • événements
    • conférences
  5. prodiguer des soins grâce à :
    • l’aumônerie d’accompagnement pastoral
    • conceptualiser un modèle systémique d’actions concrètes esprit-âme-corps en lien avec la création d’écosystèmes et de Communautés
    • l’enseignement biblique avec le support de divers formats et espaces : types ateliers ou séminaires
  6. partager et incarner le « Oneness of the Body of Christ«  (cf. essai rédigé par mes soins, sur demande) grâce à la communion fraternelle organique qui transcende les silos notamment grâce au point 2 (rencontres et des mises en relations subséquentes) :
    1. modèle biblique de l’église avec les 5 ministères et les 9 dons et services
    2. contribuer à sortir du « star-system écclésial » (souvent présent actuellement quelque soient les dénominations) et faire émerger le sacerdoce de tous les croyants 
    3. nourrir au déploiement organique de l’union du Corps de Christ avec Jésus-Christ, la Tête souveraine

Comment la CIISE est-elle subventionnée ?

J’ai mis en place un modèle économique hybride quadripartite du tentmaking de l’apôtre Paul :

  • bénévolat pur (des milliers d’heures pour accompagner nombre de personnes depuis environ 30 ans). 
  • % du budget issu du fruit de mon travail (autres casquettes et dons) de Muriel réinvesti dans les besoins de la CIISE
  • dons en contrepartie du service d’aumônerie individuelle et/ou collective ancré dans la méthode DDM qui est  justement  l’une  prestations  offertes dans  le cadre  de  la  CIISE
    • donations sur le CCP @ma Table & Co (coordonnées sur demande). Vous évaluez vous-même le don que vous voulez faire à la séance dans l’esprit dans la veine des notions de « prix libre » ou PWYW (« Pay what you want »)
  • dons sans contrepartie car vous croyez en mon service d’administration de Christ